BLOG

Entries posted April 2021

Impôt sur les gains en capital sur la résidence principale ?

Le Globe and Mail a publié un article le 20 mars 2021 reprenant l'idée de l'impôt sur les gains en capital sur une résidence principale. L'idée sous-jacente est évidemment que les propriétaires gagnent trop d'argent, avec un marché qui, partout au pays, est en hausse de 25% par rapport à il y a un an. En d'autres termes, s'il n'y a pas assez de logements pour accueillir la population, c'est parce que les propriétaires font grimper les prix. En 2017, on accusait les étrangers ! Donc, la solution la plus simple, pour certains, c'est de dire que c'est la responsabilité des Canadiens ! Si un acheteur a le choix entre 5 maisons… pensez-vous vraiment que le vendeur sera en mesure de faire grimper les prix ? Trouvons ensemble des solutions, en invitant autour de la table les investisseurs, propriétaires, locataires et le gouvernement. Un bon leader doit entamer la conversation et écouter les professionnels. Qu'y a-t-il à steak? • Actuellement, la vente d'une résidence principale est exonérée de l'impôt sur les plus-values. Pour la plupart, c'est la planification pour la retraite. • les États-Unis sont souvent utilisés comme exemple. Là, vous êtes exonéré d'impôt sur les premiers 500 000 $ US en couple, et 250 000 $ US en tant qu'individu, de plus-values. Mais ce qui n'est souvent pas mentionné, c'est que les intérêts payés sur les hypothèques sont déductibles d'impôt aux États-Unis. Cette distinction importante n'a pas fait partie de la discussion au Canada. Les propriétaires paient déjà : • Les droits de cession immobilière, ainsi que • les impôts fonciers. L’ajout de l’impôt sur les gains en capital ne résoudrait pas le problème, et certainement pas un moyen de refroidir le marché du logement. La taxe sur la spéculation des non-résidents n’a été qu’un pansement qui n’a pas résolu le problème de fond.

en savoir plus