BLOG

Le “Stress test” : quel impact pour notre marché immobilier en 2018 ?

lundi 15 janvier 2018 Written by Emmanuelle in General

Les règles du “Stress test”

Depuis le 1er janvier 2018, de nouvelles règles visant à faire en sorte que les emprunteurs puissent rembourser leurs hypothèques si les taux devaient augmenter sont en vigueur. L'automne dernier, le principal organisme de réglementation bancaire du pays, le OSFI, a annoncé des changements qui forceront les prêteurs à «soumettre leurs demandeurs de prêts hypothécaires à des tests de tension afin de s'assurer qu'ils n'empruntent pas trop. Les emprunteurs potentiels verront maintenant leur situation financière se réduire, en supposant que les taux se situent dans l'un des deux scénarios suivants –celui qui est le plus élevé.

  • Deux points de plus que le taux qu'ils peuvent obtenir d'un prêteur.
  • Selon le taux moyen affiché sur cinq ans, selon la Banque du Canada, qui se situe actuellement à 4,99%

Toute personne qui échoue au test ne peut pas obtenir le prêt qu'il/elle demande, ce qui signifie qu'il/elle devra soit acheter quelque chose de moins cher avec une hypothèque plus petite, soit choisir de ne pas acheter. Pour plus d’information sur le stress test  http://www.cbc.ca/news/business/osfi-mortgage-rules-1.4358048

Prix des maisons / Les prix vont-ils continuer à augmenter?

Sans surprise, les opinions sur le sujet sont un peu divisées. Mais il y a un large consensus sur le fait que le marché national du logement est sur la bonne voie pour générer plus de gains - même s'ils sont plus petits que ceux auxquels les propriétaires se sont habitués.

Laird de Ratehub dit qu'il s'attend à un marché plat à l'échelle nationale. Dolega de TD est d'accord, disant dans une note aux clients récemment que «nous prévoyons une poursuite de l'atterrissage en douceur» Robert Kavcic, économiste de la Banque de Montréal, dit : «Après des années de gains à deux chiffres, 2018 devrait être un peu plus discrète.

Je suis d'accord avec ces économistes et j'ajouterai que 2018 devrait dans notre marché voir les prix se maintenir voire augmenter plus spécifiquement sur les condominiums, souvent un choix plus abordable vers une première accession à la propriété.

Une année idéale donc pour choisir de faire un changement de vie, et de pouvoir saisir de belles opportunités.